Les premiers résultats du programme de surveillance environnementale pointent l’absence de risque sanitaire imputable à l’activité de SGL Carbon

COMMUNIQUÉ DE PRESSE
Passy (Haute-Savoie), 6 mai 2021

 

Les premiers résultats du programme de surveillance environnementale mis en place en 2020 confirment que « l’activité du site de SGL Carbon à Passy-Chedde (Haute-Savoie) ne génère pas de risque sanitaire préoccupant », selon le rapport du bureau d’études communiqué aux autorités préfectorales.

« Les premiers résultats de cette vaste étude, qui a débuté début 2020 et qui est prévue pour durer trois ans, indiquent non seulement que SGL Carbon respecte l’ensemble des valeurs limites fixées par la règlementation mais que le site de production ne génère pas de risque sanitaire pour les populations environnantes, tant du point de vue de l’ingestion que de l’inhalation », a souligné Sylvain Collet, Responsable Hygiène, Sécurité, Environnement chez SGL Carbon, lors d’une conférence de presse à l’occasion de la présentation de ces résultats.

Le dispositif, financé à hauteur de 200.000 euros par an par SGL Carbon, consiste à mettre en place plusieurs « matrices » de surveillance qui permettent d’approfondir les connaissances sur les émissions réelles du site.

Les mesures concernant l’air ambiant montrent que l’activité de SGL Carbon exerce une influence quasi nulle sur les concentrations de poussières PM10 et PM 2.5.

La station de mesures située à Passy-Chedde, celle la plus proche du site de production de SGL Carbon, enregistre ainsi une moyenne annuelle quasi identique à celle constatée sur la station la plus éloignée, celle de Passy-Les Granges. Les valeurs mesurées restent bien inférieures aux concentrations constatées sur les stations « urbaines » de Passy et de Sallanches.

Le dispositif de surveillance de l’air ambiant mesure également les HAP, dont les BaP.

La station la plus proche du site de SGL Carbon a enregistré une moyenne annuelle de concentration en BaP de 0,52 ng/m3, identique à celle mesurée au point le plus éloigné de Passy-Les Granges, tandis que la station urbaine à Passy enregistrait une moyenne de 1,307 ng/m3, supérieure à la limite cible de 1 ng/m3.

Ceci indique donc que l’activité de SGL Carbon est peu contributrice aux concentrations de HAP mesurées à Passy en 2020. De plus, les mesures montrent une concentration extrêmement élevée de BaP de novembre à avril, confirmant l’écrasante responsabilité du chauffage au bois dans les émissions de BaP.

En ce qui concerne la surveillance des dépôts atmosphériques de poussières, l’étude permet de conclure là encore qu’il n’y a pas de relation directe démontrée entre l’activité de SGL Carbon et les concentrations de poussières dans les environs. Pour les HAP, les dépôts mesurés autour du site de production sont dans la gamme des niveaux urbains et péri-urbains constatés en France.

D’autres résultats sont attendus au cours des prochains mois et en 2022 et seront communiqués aux autorités.

A propos de SGL Carbon

SGL Carbon est un des leaders mondiaux de la fabrication de produits à base de carbone et de graphite de synthèse de haute qualité. Ces produits entrent dans la fabrication de produits innovants de haute technologie pour l’industrie des semi-conducteurs des puces informatiques, des LED, de la filière nucléaire, ou encore des panneaux solaires. SGL Carbon est engagé pour la santé et la sécurité de ses collaborateurs, ainsi que pour la préservation de l’environnement à travers la promotion de solutions et de produits durables. Le site de production de Passy (Haute-Savoie) compte 170 employés pour un chiffre d’affaires de 50 M€ en 2020. Environ 85% de sa production est destinée à l’exportation.

Télécharger le communiqué de presse en PDF ici

Contacts médias :

Bridge Communication
Francis Temman
M : 06 50 92 21 56
francis.temman@bridge-communication.com