Impact environnemental

Image

Notre engagement, la réduction de l'impact environnemental

SGL Carbon Passy est engagé depuis de nombreuses années dans une démarche responsable pour le respect de l’environnement et notamment pour réduire la pollution inhérente générée par ses procédés de fabrication. Elle met en œuvre un ambitieux programme de réduction de ses émissions polluantes dans une approche de développement durable.

Un cadre réglementaire strict et toujours respecté

SGL Carbon Passy fait l’objet d’un contrôle très strict des pouvoirs publics et son activité est encadrée et réglementée. Elle s’exerce dans le cadre d’arrêtés préfectoraux qui fixent des valeurs limites d’émission (VLE), tirés de la directive européenne sur l’industrie des métaux non ferreux (dite BREF, 2016).

Le dernier arrêté préfectoral date du 26 janvier 2018. Il fixe des limites strictes en matière d’émissions.

Le site est par ailleurs soumis, en plus des contrôles trimestriels obligatoires, à des contrôles inopinés tous les ans.

Le site SGL Carbon de Passy a toujours respecté les valeurs limites d’émission imposées. Ses performances ont même toujours été au-delà des exigences réglementaires, grâce à une mobilisation des équipes pour mettre en œuvre les meilleures pratiques de manutention des produits et également grâce à des investissements importants.

Image

Un ambitieux programme d'investissement

Depuis 2005, SGL Carbon Passy a investi près de 14 millions d’euros dans la réduction de ses émissions polluantes, dont 6,5 millions en 2017-2019 : mise en place ou remplacement de filtres à poussière, systèmes de captation et de traitement des fumées, réfection du laveur des fumées et captation des émissions diffuses et des gaz malodorants.

  • 2005-2007 : Remise à niveau générale des filtres (1 million €)
  • 2009 : RTO (« Oxydateur thermique régéneratif ») (2,4 M€)
  • 2010 : Filtre poussières atelier graphitation Hall 4 (450K€)
  • 2011 : Filtre poussières atelier graphitation Hall 1 (350K€)
  • 2013 : Captation et traitement des fumées Hall 4 (1,35 M€)
  • 2014 : Réfection complète du laveur de fumées Hall 4 (265K€)
  • 2015 : Réfection complète du laveur de fumées Hall 1 (300K€)
  • 2016 : Remplacement de 2 filtres à poussières par un filtre plus performant atelier PPG (120K€)
  • 2016 : Captation des émissions diffuses Hall 2 (880K€)
  • 2017-2018 : Installation de systèmes de traitement de fumées des halls de graphitation (4,5 M€) *.
  • 2018-2019 : plan d’action pour la réduction des émissions diffuses (2 M€).

* La région Rhône-Alpes soutient et finance cette initiative à hauteur de 1 million d’euros, le Conseil Départemental de Haute-Savoie à hauteur de 55.000 euros et la Communauté de Communes Pays du Mont-Blanc à hauteur de 55.000 euros.

Un plan d’action contre les émissions diffuses

SGL Carbon a lancé un programme d’envergure sur 2018-2019 pour réduire ses émissions diffuses de polluants, avec des investissements prévus d’un montant de 2 millions d’euros environ.

Ce programme comprend notamment :

  • le remplacement d’équipements en fin de vie
  • l’optimisation des systèmes d’aspiration existants
  • la modification de procédés de production

Une contribution faible à la pollution de la vallée de l’Arve

SGL Carbon est un très faible contributeur à la pollution globale de la vallée de l’Arve. Selon l’observatoire régional pour la qualité de l’air ATMO Auvergne-Rhône-Alpes, SGL Carbon Chedde n’était responsable en 2016 (derniers chiffres disponibles) de seulement 1,9% des émissions de particules fines (PM10), seulement 1% des oxydes d’azote (NOx) et de seulement 2,7% des benzo(a)pyrènes (BaP). Avec les investissements réalisés en 2017-2018, ces chiffres sont très probablement encore inférieurs aujourd’hui.

Particules fines (PM10)

En moyenne annuelle, les principaux émetteurs de pollution sont :

Image
Dans la vallée de l’Arve, le secteur résidentiel représente 68% des émissions de PM10, dont 94% sont dues au chauffage individuel au bois.

Oxyde d'azote (NOx)

En moyenne annuelle, les principaux émetteurs de pollution sont :

Image
Les émissions de NOx sont concentrées le long des axes routiers. Environ 70% des émissions d'oxydes d’azote sont principalement dues aux véhicules à motorisation diesel (96%). Les voitures individuelles en représentent 50%, les véhicules utilitaires légers 25% et les poids-lourds 21%.

Source : tous les chiffres ci-dessus datent de 2016 et sont les derniers chiffres officiels disponibles fournis par ATMO Auvergne Rhône-Alpes. Ils ont été communiqués officiellement aux associations environnementales lors de la Commission locale de suivi (CLIS) en juin 2019. Ils datent donc d’avant la mise en service de nouveaux systèmes de traitement des fumées mis en place par SGL Carbon Chedde à l’été 2018.

Qui pollue à l’échelle de la Communauté de communes Pays du Mont-Blanc (CCPMB) ?

De même, à l’échelle plus restreinte des dix communes de la CCPMB, SGL Carbon est également un faible contributeur à la pollution locale, selon les données de l’observatoire régional pour la qualité de l’air ATMO Auvergne-Rhône-Alpes pour l’année 2016 (derniers chiffres disponibles).

Particules fines (PM10)

En moyenne annuelle, les principaux émetteurs de pollution sont :

Image

SGL Carbon Chedde n’est responsable que de seulement 5% des émissions de particules fines PM10, le secteur résidentiel (chauffage au bois) restant un contributeur majeur.

Oxyde d'azote (NOx)

En moyenne annuelle, les principaux émetteurs de pollution sont :

Image

Le principal secteur responsable des émissions d’oxydes d’azote est le transport routier, tandis que SGL Carbon n’émet que 4% des NOx.

Benzo(a)pyrène (BaP)

En moyenne annuelle, les principaux émetteurs de pollution sont :

Image

Le site de Chedde de SGL Carbon Chedde n’est responsable que de seulement 8% des émissions de benzo(a)pyrène, le secteur résidentiel (chauffage au bois notamment) restant le principal responsable et de façon écrasante (plus de 80%, et l’hiver encore davantage).

Source : tous les chiffres ci-dessus datent de 2016 et sont les derniers chiffres officiels disponibles fournis par ATMO Auvergne Rhône-Alpes. Ils ont été communiqués officiellement aux associations environnementales lors de la Commission locale de suivi (CLIS) en juin 2019. Ils datent donc d’avant la mise en service de nouveaux systèmes de traitement des fumées mis en place par SGL Carbon Chedde à l’été 2018.