FAQ

1) SGL Carbon, Chedde est-il responsable de la pollution de l’air ? +

La dernière étude, émise par la Préfecture de la Haute-Savoie, montre qu’en moyenne annuelle, les trois principaux émetteurs de la pollution aux particules fines sont :

– Secteur résidentiel et tertiaire : 63% des émissions en 2015 (56% en 2005)
– Secteur des transports : 19% des émissions en 2015 (20% en 2005)
– Secteur industriel : 14% des émissions en 2015 (21% en 2005)

Les principaux émetteurs de pollution ont contribué à cette baisse, dans les proportions suivantes :

– Secteur résidentiel et tertiaire : diminution de 31%
– Secteur des transports : diminution de 40%
– Secteur industriel : diminution de 57%

2) Pourquoi la production de Carbone est importante ? +

Le graphite a de nombreuses applications industrielles, sous diverses formes naturelles ou synthétiques :

– construction mécanique : pièces de frottement, joints d’étanchéité, produits lubrifiants ;
– construction électrique : balais de moteurs ;
– comme réducteur, notamment en sidérurgie (coke des hauts-fourneaux) ;
– comme électrode, par exemple en sidérurgie (acier électrique) ;
– comme cathode, par exemple dans l’industrie d’électrolyse de l’aluminium ;
– comme cathode dans la galvanoplastie et particulièrement la galvanotypie ;
– comme modérateur dans des réacteurs nucléaires ;
– comme adsorbant, dans les filtres à « charbon actif ».
– comme conducteur électrique (Pencil Mod)
– comme échangeur de chaleur pour le traitement d’acide chlorhydrique (fabrication pigment de peinture)

Il est également utilisé en médecine comme absorbant en cas d’intoxication par voie orale et en usage militaire pour endommager les centrales électriques comme bombe au graphite.

Dans les arts plastiques, il est utilisé pour le dessin. Il sert en particulier à fabriquer des crayons, souvent sous l’appellation incorrecte de « mine de plomb ». L’utilisation domestique la plus courante est le crayon.

Il peut aussi être utilisé comme composite d’alliage (Titane / Fibre de verre / Aluminium) dans la fabrication des cadres de raquettes de tennis.

À Chedde, la production est destinée pour la fabrication de panneaux solaires, pour les anodes des batteries au lithium (téléphones, ordinateurs portables, voitures électriques, etc…), pour les centrales nucléaires AGR (Advanced Gas-cooled Reactor)… Sa production est donc liée aux besoins de consommations des individus mais aussi à l’effort de contribuer au développement d’applications vertes.

3) SGL Carbon, Chedde respecte-t-elle les normes ? +

Depuis 2005, SGL Carbon, Chedde met tout en œuvre pour avoir un taux d’émission au-dessous des normes étatiques afin de contribuer la pollution atmosphérique. Ses émissions de poussières ont considérablement diminué et elles sont restées pratiquement stables en dépit d’une production accrue qui respecte les normes réglementaires. En ce qui concerne le HAP (dont BaP), l’ensemble des émissions est capté et traité et leur niveau a également considérablement baissé ces dernières années. Les émissions des autres polluants (COV, SO2 ; NOx) respectent également les limites fixées par notre Arrêté Préfectoral.

4) Que va-t-il être fait pour le dégagement de fumées polluantes et odeurs ? +

SGL Carbon, Chedde est en train de mettre en place un projet pour traiter ce problème et communiquera très prochainement. Son intention est de pouvoir aller dans le sens des demandes des habitants de la Vallée de l’Arve et contribuer à leur bien-être en mettant des actions concrètes pour l’amélioration de la qualité de vie des citoyens.

5) Pourquoi SGL Carbon, Chedde ne s’installe pas ailleurs ? +

SGL Carbon, Chedde existe depuis plus de 120 ans dans la Vallée et fournit, encore aujourd’hui, plus de 200 emplois. Véritable pilier économique, sa situation géographique émane d’un réseau hydrographique conséquent. Le maillage de rivières (7000 Km de rivières sur 10755 Km²) et le dénivelé important lui a permis, dès 1960, de faire tourner ses turbines de production. Les turbines produisent de l’énergie hydraulique communément appelée « énergie verte », alternative environnementale intéressante à d’autres moyens de production.

6) Les investissements faits servent–ils seulement à produire plus ? +

De nombreux investissements ont été réalisés :

– 2005-2007 : Remise à niveau générale des filtres (1000 K€)
– 2009 : RTO: « Oxydateur thermique régéneratif » (2400 K€)
– 2010 : Filtre poussières atelier graphitation Hall 4 (450 K€)
– 2011 : Filtre poussières atelier graphitation Hall 1 (350 K€)
– 2013 : Captation et traitement des fumées Hall 4 (1350 K€)
– 2014 : Réflection complète du laveur de fumées Hall 4 (265 K€)
– 2015 : Réflection complète du laveur de fumées Hall 1 (300 K€)
– 2016 : Remplacement de 2 filtres à poussières par un filtre plus performant atelier PPG (120 K€)
– 2016 : Captation des émissions diffuses Hall 2 (880 K€)

Ces projets ont permis une baisse conséquente des émissions polluantes.

7) Pourquoi le taux de pollution augmente la nuit en période hivernale ? +

Le taux de pollution atteint souvent son pic pendant les nuits hivernales du fait de la mise en route corrélée des chaudières à bois. Rappelons que les derniers travaux de recherches scientifiques sur l’origine des particules fines de la Vallée de l’Arve ont montré que pendant la période hivernale (Novembre 2013 à Février 2014), les procédés industriels étaient responsables (à Passy) d’un taux inférieur à 5% tandis que la combustion de biomasse (chaudière à bois) obtenait un taux de 73%.

Une question ? Prenez contact ici !

Autres possibilités de nous contacter :

SGL CARBON S.A.S. 131 Place Aristide Berges 74190 Passy Téléphone: +33 (0)4 50 47 47 00 www.sglchedde.fr
SGL CARBON SE Söhnleinstraße 8 65201 Wiesbaden, Allemagne Téléphone: +49 611 6029-0 www.sglgroup.com